Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Infolive Haiti

Infolive Haiti est une plateforme d'infos en ligne crée dans le but de former et d'informer tous nos milliers de followers. Pour plus information contacter nous au (+509) 4877-4863 / 4386-3880

De la task force à la création d'une cellule anti-kidnapping, Jovenel Moïse veut lutter contre le Kidnapping

Le Président Jovenel Moïse a convoqué, le lundi 1er mars 2021, le Conseil supérieur de la police nationale (CSPN) à une réunion spéciale pour discuter de la situation sécuritaire du pays, d'après ce qu'a rapportée la présidence sur Twitter. Au terme de cette rencontre qui s’est déroulée au Ministère de la justice et de la sécurité publique (MJSP), d’importantes dispositions ont été prises dans le but de lutter contre le banditisme.

De la task force à la création d'une cellule anti-kidnapping, Jovenel Moïse veut lutter contre le Kidnapping

Des instructions ont été passées aux autorités compétentes, par le Chef de l’État, notamment le Ministère de l’économie et des finances (MEF), l’Unité centrale de renseignements financiers (UCREF), afin de contrôler les transactions financières suspectes. Ce, au regard des outils légaux, en vue de déceler d'éventuels cas de financement de la violence en Haïti dont le kidnapping.

 

Par ailleurs, la question du renforcement des contrôles au niveau des douanes a été à l’ordre du jour. Ces contrôles concernent en particulier le port de Saint-Marc, de Lafiteau et de Cap-Haitien.

 

Aussi, la création d’une ligne rouge, qui sera opérationnelle 24 heures sur 24, au sein de la Police nationale d’Haïti (PNH), afin de recevoir des informations sur le kidnapping dans le pays. D'autant plus, Jovenel Moïse invite la population à collaborer avec la PNH.

 

Le chef de l’Etat a précisé que des décisions ont été prises au niveau de la PNH pour qu’il y ait des contrôles internes au sein de l'institution policière.

 

Les discussions ont porté également sur les efforts qui se font au niveau de la PNH, notamment la mise en place d’une cellule anti-kidnapping pour renforcer celle de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

 

Ont été présents lors de cette rencontre, le Premier ministre Joseph Jouthe, le ministre de la justice et de la sécurité publique Rockfeller Vincent, le ministre de l'intérieur et des collectivités territoriales Audain Fils Bernadel, le secrétaire d'État à la sécurité publique Frantz Sébastien Jean-Charles, pour ne citer que ceux-là. 



 

Infolive Haiti

contactinfolive@gmail.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article